Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue

  • : Le blog d'art postal de Tony Mazzocchin
  • : La boite aux lettres de Tony Mazzocchin ...artiste multi-facettes qui fabrique et reçois de l'art postal...ses projets, ses expos, ses appels à artiste, ses coups de coeur.
  • Contact
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 14:59

 

Le jeudi 30 août "Le tricot sans fin" était de passage à Lausanne, au Parc de Milan pour une rencontre avec "Le Tricot Graffiti de la Harpe".

LE TRICOT SANS FIN A LAUSANNE
LE TRICOT SANS FIN A LAUSANNE

des belles rencontres...

LE TRICOT SANS FIN A LAUSANNE
LE TRICOT SANS FIN A LAUSANNE

dans un lieu de charme...

LE TRICOT SANS FIN A LAUSANNE

avec de femmes remarcables...

LE TRICOT SANS FIN A LAUSANNE
LE TRICOT SANS FIN A LAUSANNE

la laine crée des liens...bel été à toutes et à tous, et tricotons le monde dont nous rêvons!

Tony M

Partager cet article
Repost0
2 août 2019 5 02 /08 /août /2019 09:42
Le Tricot sans Fin a passé deux jours à la montagne en bonne compagnie et dans une ambiance Woodstockienne...Bonheur!

Le Tricot sans Fin a passé deux jours à la montagne en bonne compagnie et dans une ambiance Woodstockienne...Bonheur!

Après le petit-déjeuner, on commence à tricoter en écoutant le premier Manifeste Laineux...

MANIFESTE LAINEUX DIT L'ELOGE DE LA LENTEUR  Tout le monde un jour ou l'autre a porté un tricot fait par une mère, une sœur, une tante ou une amie. Ce manifeste laineux est un éloge, un hommage à ces personnes qui, sans crier sur les toits leur savoir- faire, emmènent sans rien dire le plaisir retrouvé et à jamais oublié, du geste ancestral qui est le tricot. Ce manifeste est un cri. Un retour aux valeurs d'enfance. Un retour à l'insouciance, un retour au bonheur, un retour à la douceur de vivre, un retour au plaisir simple,  le retour à la lenteur. Ce manifeste est l'hommage à la lenteur. Le tricot est un acte de transmission de conscience civique, dans un monde où tout va vite, tout se mécanise, tout s'industrialise, tout s'informatise, tout se standardise. Le tricot, est la  maille oubliée, de l'homme moderne, pour trouver son bonheur. La maille manquante. Le tricot nous ramène lentement, sans aucune cadence imposée, avec un mouvement lent, répétitif, libérateur et jouissif. Le tricot nous replonge dans l'essentiel,  dans la vraie essence de vie. Vivre lentement et à son rythme. Le tricot a son propre rythme. Le rythme du temps. Le tricot est le savoir-être dans son temps. Le tricot devient une aide philosophique, économique et sociale à l'émancipation de l'homme dans son temps et dans  son environnement. Le tricot nous donne le plaisir sans être sous l'influence des modes, et sans être sous les contraintes du goût du marché. N'ayez pas peur des mots. Le tricot est plaisir. Le tricot est sensualité. Le tricot est érotisme. Le tricot est le plaisir de la matière sur la peau,  le plaisir des sensations qu'il donne. Le tricot c'est le plaisir du toucher. Le tricot est notre deuxième peau.  Il faut aimer sa peau. Le tricot est un art de vivre, un art de partager. Une manière simple à la portée de tout le monde. Un acte qui ne coûte pas cher à première vue, mais qui a un prix inestimable. Le tricot par sa lenteur de création, aidera le monde actuel à éviter cette envie d'aller toujours plus vite, d'aller toujours plus haut, et dans l'éternelle illusion qu'on deviendra un jour, toujours plus forts, toujours plus puissants. Le tricot nous épargnera de cette course effrénée, qui nous emmènera nulle part. Dans le tricot il n'y a pas d'enjeu, pas de gloire, pas de course à l'argent, il n' y a pas de compétition non plus. Il y a juste le plaisir de s'asseoir, le plaisir de faire, le plaisir d'être là, le plaisir de réfléchir à ce beau monde si fier de lui, et si égoïste aussi. Vous les  puissants, méfiez vous, du tricot. Le tricot  par sa démarche peut devenir une arme. Sans provocation aucune, le tricot deviendra votre ulcère si vous lui faites la guerre. Le tricot descendra sur toutes les places de France et du monde. Le tricot sera  votre châtiment suprême. Le tricot est dans une autre dimension  que la vôtre. Le tricot nous fait réfléchir autrement à notre condition humaine en société. Le tricot en quelque sorte est le refus d'accepter n'importe quoi. Nous vivons dans un monde où la technologie et l'économie ont pris le dessus des choses. Tout doit aller vite...vite et vite... mais on s'évite. On passe à côté l'un de l'autre, sans se voir réellement, car on est pris dans  un courant frénétique dicté par la machine économique dont la course  est sans fin. On n'a pas le temps d'avoir du temps pour soi. Donc, pas le temps  pour les autres non plus. Le tricot, par son action lente et détachée d'idéologie quelconque, devient un acte de désobéissance civile, un acte de terrorisme laineux au service de l'humanité. Le tricot pour être ce qu'il est, devient l'insubordonné absolu, de l'aller vite. En tricotant, on rejoint « le rouet de Ghandi ». Une toute petite chose, peut devenir une grande idée, qui peut mettre en difficulté une grande puissance. Le tricot, est la vitesse maximale que l'homme peut atteindre. Le tricot est la mémoire de l'homme. Le tricot est résistance. Le tricot est un combat contre la bêtise humaine. Le tricot est à l'endroit. Le tricot est à l'envers. Le tricot est en côte. Le tricot a la côte.  Le tricot c'est du plaisir. Vive le tricot!

MANIFESTE LAINEUX DIT L'ELOGE DE LA LENTEUR Tout le monde un jour ou l'autre a porté un tricot fait par une mère, une sœur, une tante ou une amie. Ce manifeste laineux est un éloge, un hommage à ces personnes qui, sans crier sur les toits leur savoir- faire, emmènent sans rien dire le plaisir retrouvé et à jamais oublié, du geste ancestral qui est le tricot. Ce manifeste est un cri. Un retour aux valeurs d'enfance. Un retour à l'insouciance, un retour au bonheur, un retour à la douceur de vivre, un retour au plaisir simple, le retour à la lenteur. Ce manifeste est l'hommage à la lenteur. Le tricot est un acte de transmission de conscience civique, dans un monde où tout va vite, tout se mécanise, tout s'industrialise, tout s'informatise, tout se standardise. Le tricot, est la maille oubliée, de l'homme moderne, pour trouver son bonheur. La maille manquante. Le tricot nous ramène lentement, sans aucune cadence imposée, avec un mouvement lent, répétitif, libérateur et jouissif. Le tricot nous replonge dans l'essentiel, dans la vraie essence de vie. Vivre lentement et à son rythme. Le tricot a son propre rythme. Le rythme du temps. Le tricot est le savoir-être dans son temps. Le tricot devient une aide philosophique, économique et sociale à l'émancipation de l'homme dans son temps et dans son environnement. Le tricot nous donne le plaisir sans être sous l'influence des modes, et sans être sous les contraintes du goût du marché. N'ayez pas peur des mots. Le tricot est plaisir. Le tricot est sensualité. Le tricot est érotisme. Le tricot est le plaisir de la matière sur la peau, le plaisir des sensations qu'il donne. Le tricot c'est le plaisir du toucher. Le tricot est notre deuxième peau. Il faut aimer sa peau. Le tricot est un art de vivre, un art de partager. Une manière simple à la portée de tout le monde. Un acte qui ne coûte pas cher à première vue, mais qui a un prix inestimable. Le tricot par sa lenteur de création, aidera le monde actuel à éviter cette envie d'aller toujours plus vite, d'aller toujours plus haut, et dans l'éternelle illusion qu'on deviendra un jour, toujours plus forts, toujours plus puissants. Le tricot nous épargnera de cette course effrénée, qui nous emmènera nulle part. Dans le tricot il n'y a pas d'enjeu, pas de gloire, pas de course à l'argent, il n' y a pas de compétition non plus. Il y a juste le plaisir de s'asseoir, le plaisir de faire, le plaisir d'être là, le plaisir de réfléchir à ce beau monde si fier de lui, et si égoïste aussi. Vous les puissants, méfiez vous, du tricot. Le tricot par sa démarche peut devenir une arme. Sans provocation aucune, le tricot deviendra votre ulcère si vous lui faites la guerre. Le tricot descendra sur toutes les places de France et du monde. Le tricot sera votre châtiment suprême. Le tricot est dans une autre dimension que la vôtre. Le tricot nous fait réfléchir autrement à notre condition humaine en société. Le tricot en quelque sorte est le refus d'accepter n'importe quoi. Nous vivons dans un monde où la technologie et l'économie ont pris le dessus des choses. Tout doit aller vite...vite et vite... mais on s'évite. On passe à côté l'un de l'autre, sans se voir réellement, car on est pris dans un courant frénétique dicté par la machine économique dont la course est sans fin. On n'a pas le temps d'avoir du temps pour soi. Donc, pas le temps pour les autres non plus. Le tricot, par son action lente et détachée d'idéologie quelconque, devient un acte de désobéissance civile, un acte de terrorisme laineux au service de l'humanité. Le tricot pour être ce qu'il est, devient l'insubordonné absolu, de l'aller vite. En tricotant, on rejoint « le rouet de Ghandi ». Une toute petite chose, peut devenir une grande idée, qui peut mettre en difficulté une grande puissance. Le tricot, est la vitesse maximale que l'homme peut atteindre. Le tricot est la mémoire de l'homme. Le tricot est résistance. Le tricot est un combat contre la bêtise humaine. Le tricot est à l'endroit. Le tricot est à l'envers. Le tricot est en côte. Le tricot a la côte. Le tricot c'est du plaisir. Vive le tricot!

LE TRICOT SANS FIN A LA BORNE 19 A DROITE
LE TRICOT SANS FIN A LA BORNE 19 A DROITE
LE TRICOT SANS FIN A LA BORNE 19 A DROITE
LE TRICOT SANS FIN A LA BORNE 19 A DROITE
LE TRICOT SANS FIN A LA BORNE 19 A DROITE

Un moment inoubliable et merci à vous tous.

Tony M

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 07:39

Le tricot sans fin existe depuis 2015. Il s'est promené en divers endroits et à participé à plusieurs manifestations. Il mesure actuellement 15 mètres. On ne cherche pas la performance...on tricote le monde dont nous rêvons...le contact, faire des belles rencontres, savoir vivre ensemble, communiquer et transmettre nos valeurs, dans la joie et la bonne humeur.    

LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)
LE TRICOT SANS FIN A BAZAINVILLE (78)

voici un texte ecris pour ma premiere intervention comme terroriste laineux à Voiron (38)

MANIFESTE LAINEUX DIT L’ÉLOGE DE LA LENTEUR

 

Tout le monde un jour ou l'autre a porté un tricot fait par une mère, une sœur, une tante ou une amie. Ce manifeste laineux est un éloge, un hommage à ces personnes qui, sans crier sur les toits leur savoir- faire, emmènent sans rien dire le plaisir retrouvé et à jamais oublié, du geste ancestral qui est le tricot. Ce manifeste est un cri. Un retour aux valeurs d'enfance. Un retour à l'insouciance, un retour au bonheur, un retour à la douceur de vivre, un retour au plaisir simple,

le retour à la lenteur. Ce manifeste est l'hommage à la lenteur. Le tricot est un acte de transmission de conscience civique, dans un monde où tout va vite, tout se mécanise, tout s'industrialise, tout s'informatise, tout se standardise. Le tricot, est la maille oubliée, de l'homme moderne, pour trouver son bonheur. La maille manquante. Le tricot nous ramène lentement, sans aucune cadence imposée, avec un mouvement lent, répétitif, libérateur et jouissif. Le tricot nous replonge dans l'essentiel, dans la vraie essence de vie. Vivre lentement et à son rythme. Le tricot a son propre rythme. Le rythme du temps. Le tricot est le savoir-être dans son temps. Le tricot devient une aide philosophique, économique et sociale à l'émancipation de l'homme dans son temps et dans son environnement. Le tricot nous donne le plaisir sans être sous l'influence des modes, et sans être sous les contraintes du goût du marché. N'ayez pas peur des mots. Le tricot est plaisir. Le tricot est sensualité. Le tricot est érotisme. Le tricot est le plaisir de la matière sur la peau, le plaisir des sensations qu'il donne. Le tricot c'est le plaisir du toucher. Le tricot est notre deuxième peau.

Il faut aimer sa peau. Le tricot est un art de vivre, un art de partager. Une manière simple à la portée de tout le monde. Un acte qui ne coûte pas cher à première vue, mais qui a un prix inestimable. Le tricot par sa lenteur de création, aidera le monde actuel à éviter cette envie d'aller toujours plus vite, d'aller toujours plus haut, et dans l'éternelle illusion qu'on deviendra un jour, toujours plus forts, toujours plus puissants. Le tricot nous épargnera de cette course effrénée, qui nous emmènera nulle part. Dans le tricot il n'y a pas d'enjeu, pas de gloire, pas de course à l'argent, il n' y a pas de compétition non plus. Il y a juste le plaisir de s'asseoir, le plaisir de faire, le plaisir d'être là, le plaisir de réfléchir à ce beau monde si fier de lui, et si égoïste aussi. Vous les puissants, méfiez vous, du tricot. Le tricot par sa démarche peut devenir une arme. Sans provocation aucune, le tricot deviendra votre ulcère si vous lui faites la guerre. Le tricot descendra sur toutes les places de France et du monde. Le tricot sera votre châtiment suprême.

Le tricot est dans une autre dimension que la vôtre. Le tricot nous fait réfléchir autrement à notre condition humaine en société. Le tricot en quelque sorte est le refus d'accepter n'importe quoi. Nous vivons dans un monde où la technologie et l'économie ont pris le dessus des choses.

Tout doit aller vite...vite et vite... mais on s'évite. On passe à côté l'un de l'autre, sans se voir réellement, car on est pris dans un courant frénétique dicté par la machine économique dont la course est sans fin. On n'a pas le temps d'avoir du temps pour soi. Donc, pas le temps pour les autres non plus. Le tricot, par son action lente et détachée d'idéologie quelconque, devient un acte de désobéissance civile, un acte de terrorisme laineux au service de l'humanité. Le tricot pour être ce qu'il est, devient l'insubordonné absolu, de l'aller vite. En tricotant, on rejoint « le rouet de Ghandi ». Une toute petite chose, peut devenir une grande idée, qui peut mettre en difficulté une grande puissance. Le tricot, est la vitesse maximale que l'homme peut atteindre. Le tricot est la mémoire de l'homme. Le tricot est résistance. Le tricot est un combat contre la bêtise humaine. Le tricot est à l'endroit. Le tricot est à l'envers. Le tricot est en côte. Le tricot a la côte.

Le tricot c'est du plaisir. Vive le tricot!

 

Comme vous voyez le tricot est à la portée de tout le monde...

Tony M

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2018 6 29 /09 /septembre /2018 17:54
STILL WORK IN PROGRESS

STILL WORK IN PROGRESS

Les 6 et 7 octobre prochains Stéphanie et moi serons à Bazainville, pour le festival Bazainville d'art. Tony apportera son tricot sans fin, et Stéphanie exposera ses découpages dans le lieu de l'ancienne poste. Venez nombreux pour cet événement qui promet d'être si sympathique ! BazainVille d'Art 2018 on arrive !!!

Les 6 et 7 octobre prochains Stéphanie et moi serons à Bazainville, pour le festival Bazainville d'art. Tony apportera son tricot sans fin, et Stéphanie exposera ses découpages dans le lieu de l'ancienne poste. Venez nombreux pour cet événement qui promet d'être si sympathique ! BazainVille d'Art 2018 on arrive !!!

Voici le site de Bazainville d'Art 

Bazainville se trouve dans Les Yvelines à une quinzaine de km de Versailles

Tony M

Partager cet article
Repost0
8 mai 2018 2 08 /05 /mai /2018 19:23

1er rendez-vous officiel samedi 19 mai 2018 de 9h à midi devant l'église de Voiron (38) France, pour une démonstration de BOULE VOIRONNAISE appelée aussi pétanque de salon. Ce jeu à été joué depuis des siècles par nos grandes-mères Iseroises dans leurs maisons en attendant la rentrée de leurs maris...On a retrouvé ce jeu depuis peu dans un tiroir et on se réjouis de vous le présenter bientôt...

LA BOULE VOIRONNAISE
le jeu en images...

le jeu en images...

passionnant et convivial...

passionnant et convivial...

On peu le jouer sur toutes les surfaces

On peu le jouer sur toutes les surfaces

ATTENTION ! Ce jeu n'est pas dangereux et ne provoque aucune maladie...

Tony M

Partager cet article
Repost0
19 mars 2018 1 19 /03 /mars /2018 20:31

Le 16, 17 et 18 mars j'étais invité à Vienne (38)  dans le cadre du festival : une vie, un arbre"...association qui vient en aide aux enfants malades...

ici vous voyez mon stand qui avait comme thème la laine...Maille-Art, Pussy-Hats, Le Tricot Sans Fin...

ici vous voyez mon stand qui avait comme thème la laine...Maille-Art, Pussy-Hats, Le Tricot Sans Fin...

hommes, femmes et enfants sont venus rajouter leur maille au tricot sans fin...et nouer des contacts...
hommes, femmes et enfants sont venus rajouter leur maille au tricot sans fin...et nouer des contacts...
hommes, femmes et enfants sont venus rajouter leur maille au tricot sans fin...et nouer des contacts...
hommes, femmes et enfants sont venus rajouter leur maille au tricot sans fin...et nouer des contacts...
hommes, femmes et enfants sont venus rajouter leur maille au tricot sans fin...et nouer des contacts...
hommes, femmes et enfants sont venus rajouter leur maille au tricot sans fin...et nouer des contacts...

hommes, femmes et enfants sont venus rajouter leur maille au tricot sans fin...et nouer des contacts...

on est venus tricoter en famille...

on est venus tricoter en famille...

le tricot sans fin à traversé avec succès les trois jours du festival...

le tricot sans fin à traversé avec succès les trois jours du festival...

il y avait aussi un pommier et son locataire en laine...

il y avait aussi un pommier et son locataire en laine...

en ce dimanche 18 mars à "une vie, un arbre" on a vu naître une nouvelle discipline olympique : "La Boule Voironnaise" dite aussi "la pétanque de salon"...

en ce dimanche 18 mars à "une vie, un arbre" on a vu naître une nouvelle discipline olympique : "La Boule Voironnaise" dite aussi "la pétanque de salon"...

tu tricote ou tu pointe, dis ???!!!

Tony M

Partager cet article
Repost0
18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 09:29

Quelques Mail-Art faits au pochoir pour remercier les correspondants qui ont répondu à mon appel à artiste dont le thème était : "Maille-Art" (mail-art tricoté)!

MERCI, MERCI et MERCI...

MERCI, MERCI et MERCI...

Tony M

Partager cet article
Repost0
17 février 2018 6 17 /02 /février /2018 08:38

Le 16, 17 et 18 mars je suis invité à Vienne (38) dans le cadre du festival : une vie, un arbre. Dans mon stand le Maille-Art sera à l'honneur cette année (ci-dessous, quelques œuvres reçues qui seront exposées à l'occasion de cette belle manifestation.  Pendant les trois jours du festival et sans arrêt, je ferai une performance laineuse en tricotant avec l'aide du public le "tricot sans fin"...

  ...pour tricoter le monde dont nous rêvons!

...pour tricoter le monde dont nous rêvons!

oeuvre de MT Buffoni...
oeuvre de MT Buffoni...

oeuvre de MT Buffoni...

MAILLE-ART
MAILLE-ART

voici dessus les œuvres de Dentellebleue...

l'oeuvre d'Alice Lugol de Toulouse...
l'oeuvre d'Alice Lugol de Toulouse...

l'oeuvre d'Alice Lugol de Toulouse...

les œuvres de:  Martine Miguet, France La Coste, Marcelle Simon et Pascale Championnet
les œuvres de:  Martine Miguet, France La Coste, Marcelle Simon et Pascale Championnet
les œuvres de:  Martine Miguet, France La Coste, Marcelle Simon et Pascale Championnet
les œuvres de:  Martine Miguet, France La Coste, Marcelle Simon et Pascale Championnet

les œuvres de: Martine Miguet, France La Coste, Marcelle Simon et Pascale Championnet

oeuvre d'Eric Babaud...

oeuvre d'Eric Babaud...

MAILLE-ART

Merci à elles...

Tony M

Partager cet article
Repost0
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 19:22

Samedi 20 mai, le TRICOT SANS FIN était invité à St. Aupre (38), dans le cadre de la fête annuelle : "Passion & Art"...

sous le tilleul millénaire près de l’église...

sous le tilleul millénaire près de l’église...

l'oeuvre attendait le public...

l'oeuvre attendait le public...

tout a commencé en famille, et en musique...

tout a commencé en famille, et en musique...

le tricot à permis de nouer des nombreux contacts...

le tricot à permis de nouer des nombreux contacts...

avec les autochtones, petits et grands...

avec les autochtones, petits et grands...

entre hommes et femmes...

entre hommes et femmes...

entre jeunes et vieux...

entre jeunes et vieux...

entre élus de différentes communes...

entre élus de différentes communes...

sous l’œil critique de quelques connaisseurs...

sous l’œil critique de quelques connaisseurs...

afin de tricoter le monde dont nous rêvons!

afin de tricoter le monde dont nous rêvons!

Tony M

Partager cet article
Repost0
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 11:29

Hier, 3 mars vers 9h30, j'ai mis les pussy-hat, que j'avais tricotés ces derniers quinze jours, sur les sculptures d'Aristide Maillol...au même moment, la conservatrice passait par là pour aller au travail...et pas contente du tout, mais pas du tout!!!...elle m'a demandé de les enlever, de ne plus recommencer...et surtout de ne pas les publier sur le net...donc, pour ne pas rater complètement mon rdv Parisien avec "l'art"...je suis resté de marbre et je me suis donné comme modèle sans aucune restriction...

PUSSY-HAT IN PARIS
PUSSY-HAT IN PARIS
PUSSY-HAT IN PARIS
...et la photo que je n'aurais pas du montrer sur le net.

...et la photo que je n'aurais pas du montrer sur le net.

Tony M

Partager cet article
Repost0