Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Le blog d'art postal de Tony Mazzocchin
  • Le blog d'art postal de Tony Mazzocchin
  • : La boite aux lettres de Tony Mazzocchin ...artiste multi-facettes qui fabrique et reçois de l'art postal...ses projets, ses expos, ses appels à artiste, ses coups de coeur.
  • Contact
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 16:46

J'ai essuyé mes larmes et pris mes crayons...

nous-sommes-charlie.jpg

armes-fatales pour anéantir les cons méchants et bêtes...

Aux crayons, citoyens...


Charlie


Partager cet article

Repost 0
Published by Tony M. - dans JE SUIS CHARLIE
commenter cet article

commentaires

eva 09/01/2015 22:46


Nous sommes tous Charlie

ouiza abidi 09/01/2015 11:49


Merci Tony, ce texte de ton amie est très réconfortant. Alors tout en restant vigilants mais confiants, continuons de créer, de rire et de chanter encore plus fort !


Baci

tony Mazzocchin 09/01/2015 11:26


Chère Ouiza, ta peine je la partage et je te comprend tout à fait. Je te met le texte d'une amie trouvé dans sa Page Facebook,, que je partage à 100%, que voici:


Ces gens sont des terroristes.. nous devons isoler leur acte en tant que tel et nous nous devons de préserver nos concitoyens musulmans d'accusations rédhibitoires et d'amalgames injurieux..
Toutes les sources d'un tel acte restent ouvertes, mais le BUT le DANGER est celui de nous diviser.. Alors restons unis! dénonçons les causes à effet et les "sorcières" (sur lesquelles on ne sera
jamais tous d'accord) n'auront pas gain de cause.


J'ai ressenti ce moment de DANGER "celui de nous diviser" au moment de l'enlevement d'Aldo Moro en Italie: PLUS JAMAIS CELA. Serrons nous les coudes et restons uni...JE SUIS CHARLIE

ouiza abidi 09/01/2015 06:38


Je voudrais vous dire ici à quel point je me sens à la fois atterrée et honteuse du drame qui vient de se
dérouler. J’en ai perdu le sommeil.


Ces hommes qu’on vient d’assassiner ont fait mon éducation civique, j’ai grandi avec eux et me suis nourri d’eux
(Hara kiri, Charlie hebdo, et d’autres journaux). Ils m’ont appris le sens critique, l’indignation par le rire, la liberté vraie. Je ressens aujourd’hui une double peine, atteinte au plus profond
de mon être.


 


Je n'ai pas l'habitude de me présenter comme étant de culture musulmane, pour moi la question religieuse est
d'ordre privé, voire intime. Mais aujourd’hui, je me sens presque obligée de le faire, et ça me gêne. Ceux qui versent le sang ne sont pas des musulmans mais des assassins, des psychopathes
assoiffés de pouvoir et de reconnaissance. Ne nous assimilez pas à eux, ils nous tuent aussi.